Les Origines du Mariage

Alors que l’on note depuis ces dernières années une tendance à la baisse pour le nombre de mariage en France, il reste comme l’un de moments les plus merveilleux d’une vie. Aussi bien pour les principaux intéressés que pour les amis et la famille des mariés. Et cela dure depuis de nombreux siècles ! Replongez aux origines du mariage.

Les origines du mariage

Depuis le début des années 2010, le nombre de mariage en France ne cesse de diminuer, passant d’environ 251 000 à 228 000 en 2016. Le mariage pour tous, instauré en 2013 aurait pu changer la donne mais il n’en est rien. Les générations d’aujourd’hui ressentent beaucoup moins l’envie de se marier que durant les générations précédentes. En effet, selon l’étude de l’INSEE, 93 % des femmes nées en 1930 avaient déjà été mariées à leur 50e anniversaire ; c’est le cas de 82 % des femmes nées en 1960.  Et pourtant cet évènement religieux est présent déjà depuis l’Antiquité. En Egypte Antique, la population voyait dans ce type d’union, une opportunité de se rapprocher des couples formés par les divinités égyptiennes (ex : Isis et Osiris). Dans le judaïsme antique, il est précédé des fiançailles et se fait à la majorité de l’époque (12/14 ans pour les filles et 18/24 ans pour les garçons). A la fin de la période de l’Antiquité, l’influence du christianisme dans les rites du mariage se fait ressentir. L’indissolubilité du mariage est prononcée par l’apôtre Paul, qu’il définit comme étant seulement une possibilité. La chasteté est pour lui l’état idéal. A l’inverse, St Augustin voit le mariage comme un passage capital, se basant sur la fidélité conjugale des époux (fides), la descendance, (proles) et le sacrement (sacramentum).

Du Moyen Age aux temps modernes

En 1149, il est l’un des 7 sacrements, aux côtés de la pénitence et du baptême. Il est défini qu’il ne peut être dissout que par la mort d’un des deux conjoints. De plus, l’avis des 2 jeunes mariés n’apparaît pas comme essentiel. Le mariage devient plutôt l’occasion de stabiliser la famille. Durant les temps modernes, Erasme (philosophe et écrivain latin) apparaît comme l’un des acteurs de la notion de mariage. D’abord comme critique lorsqu’en 1516, il dénonce la place du mariage dans les sacrements et le célibat des prêtres. Puis en 1526 où il souligne l’importance du mariage dans son histoire « La femme qui se plaint du mariage ». L’origine du mariage tel qu’on le connait prend prendra forme au fil des années et des siècles grâce aux interventions des rois. Viendra s’ajouter par la suite différents symbole tels que la dragée ou la robe de mariée. Ainsi certaines mesures telles que l’interdiction du mariage interracial aux Etats Unis (dans le cadre de l’esclavage) ou encore celles concernant le rapport entre l’homme et la femme ont été supprimées. En France, il est important de noter que le mariage civil est instauré en 1792. Il est tel que nous le connaissons aujourd’hui avec le passage devant la mairie.

Origines du mariage

Le mariage pour tous

Dès lors, le mariage en lui-même n’évoluera plus beaucoup, la célébration se faisant généralement à l’Eglise et à la mairie. Seule la polémique autour du mariage pour tous (2 personnes de même sexe) fait aujourd’hui débat en France et dans de nombreux pays. Cependant avec 1 mariage toutes les 80 secondes, la France reste l’un des pays avec le plus fort taux de nuptialité.

origines du mariage

Laisser un commentaire